Ombilic

 

Ombilic + Vortex + Triple vortex

série de miroirs convexes et concaves avec relief, argenture classique et au plomb / series of convex, concave and embossed mirrors with silvering and lead silvering

Les miroirs de sorcière provoquent des aberrations optiques pas si étrangères à celles des attractions de fêtes foraines. Leur pouvoir quasi hypnotique apparaît dans les tableaux de la Renaissance flamande : ils nous aimantent et reflètent dans leur petit cadre un immense espace, tout en le déformant de manière concentrique en nous y entrainant. Mais l’objet lui-même a connu peu de changements et d’évolution formelle. En faisant appel au dernier bombeur de verre français (Hugues Desserme), riche d’une tradition familiale séculaire, et à des techniques de décor sur verre, dont la rarissime argenture au plomb (Laaziz Touzani), il s’agissait de retrouver le mystère de ces objets qui happent notre regard et nous aspirent, à travers trois propositions, tour à tour micro et macro – cosme : en rendant charnel ce miroir froid, autrement dit en déposant à sa surface un nombril, clin d’œil au nombrilisme de Narcisse et à l’onde sur l’eau dans laquelle il finit ; en utilisant pour l’un d’eux une argenture au plomb, profonde avec son intrigante lumière noire ; en en réalisant ce que les scientifiques appellent un objet mathématique, entre traduction d’une complexe équation et aspiration du trou noir dans le cosmos.

/

Convex and concave mirrors cause visual illusion aberrations that are not so far from to amusement parks. Their almost hypnotic power appears in the paintings of the Flemish Renaissance: they magnetize us and reflect in their small frame an immense space, while distorting it in a concentric way and sucking up us there. But there was little change and formal evolution in this mirror design. Working with the latest French curved glass maker (Hugues Desserme), and his centuries-old family know-how, and with a craftsman (Laaziz Touzani) specialized decoration technics on glass, including the rare lead silvering, this series started from looking for the mystery of these objects that catch our eye. From three mirrors like micro and macro – cosmes : making carnal this mirror cold, in other words by putting on its surface a navel, a wink to Narcissus and the wave on the water in which he ended; using for one of them a lead silvering, deep with its intriguing black light; by realizing what scientists call a mathematical object, between translation of a complex equation and the vacuum of the black hole in the cosmos.

Crédits photo : photo 1 – © Thilbault Breton / Galerie Mouvements modernes // photo 2 + 3 – © Fabien Petiot // photo 4 – Hans Arp, Der Nabel von Hans Arp, 1930 © Stiftung Arp e.V. Berlin-Rolandswerth