Ombilic

Ombilic + Vortex + Triple vortex

série de miroirs convexes et concaves avec relief, argenture classique et au plomb

Les miroirs de sorcière provoquent des aberrations optiques pas si étrangères à celles des attractions de fêtes foraines. Leur pouvoir quasi hypnotique apparaît dans les tableaux de la Renaissance flamande : ils nous aimantent et reflètent dans leur petit cadre un immense espace, tout le déformant de manière concentrique en nous y entrainant. Mais l’objet lui-même a connu peu de changements et d’évolution formelle. En faisant appel au dernier bombeur de verre français (Hugues Desserme), riche d’une tradition familiale séculaire, et à des techniques de décor sur verre, dont la rarissime argenture au plomb (Laaziz Touzani), il s’agissait de retrouver le mystère de ces objets qui happent notre regard et nous aspirent, à travers trois propositions, tour à tour mirco et macro – cosme : en rendant charnel ce miroir froid, autrement dit en déposant à sa surface un nombril, clin d’œil au nombrilisme de Narcisse et à l’onde sur l’eau dans laquelle il finit ; en utilisant pour l’un d’eux une argenture au plomb, profonde avec son intrigante lumière noire ; en en réalisant ce que les scientifiques appellent un objet mathématique, entre traduction d’une complexe équation et aspiration du trou noir dans le cosmos.

© Crédits photo Thilbault Breton / Galerie Mouvements modernes

© Crédits photo Fabien Petiot

Hans Arp, Der Nabel von Hans Arp, 1930 © Crédits photo Stiftung Arp e.V. Berlin-Rolandswerth